Conseils pratiques

Cinq fruits et légumes à consommer en mars

Pamplemousse, pomme ou salsifi : découvrez notre sélection de fruits et légumes à mettre dans son assiette au mois de mars pour être en bonne santé.

Avec 322 kcals pour 1 fruit, l’avocat est très bon pour la santé et en particulier pour le cœur. Les matières grasses qu’il contient sont en fait des « bons » gras appelés acides gras monoinsaturés. Ces acides gras contribuent à diminuer le taux de « mauvais » cholestérol (LDL) sans pour autant faire diminuer le cholestérol HDL qui lui est bénéfique pour la santé. Grâce à sa teneur en vitamine B6 également appelée pyridoxine, l’avocat aide à la transformation du glycogène en glucose ce qui contribue au bon fonctionnement du système immunitaire en fournissant l’énergie nécessaire à l’organisme.Excellente source de fibres alimentaires, l’avocat aiderait aussi à lutter contre le cancer du côlon, préviendrait la constipation et permettrait de mieux contrôler le diabète de type 2.

Source : www.passeportsante.net du 6 Mars 2014

 

Rester en bonne santé

Les maladies cardio-vasculaires, en particulier l’atteinte des artères coronaires à l’origine de l’angine de poitrine et de l’infarctus du myocarde, sont favorisées par un certain nombre de facteurs de risque. Hormis l’hérédité, le sexe et l’âge, les principaux facteurs de risque cardiovasculaire sont modifiables :

  • le tabagisme : presque toutes les personnes faisant un infarctus avant 45 ans sont des fumeurs. Entre 30 et 70 ans, 4 décès cardiovasculaires sur 10 sont dus au tabagisme,
  • une élévation permanente de la tension artérielle ou hypertension artérielle (HTA),
  • le diabète, qui se définit par un excès de sucre dans le sang,
  • L’excès de cholestérol (ou hypercholestérolémie) : une élévation du taux des graisses du LDL-cholestérol dans le sang représente un facteur de risque déterminant. Un HDL-cholestérol bas est également un facteur de risque,
  • l’excès de poids ou l’obésité : la valeur du tour de taille comporte en elle-même une bonne valeur indicative d’un risque vasculaire. Il faut être vigilant si le tour de taille est ≥ 88 cm chez la femme et ≥ 102 cm chez l’homme,
  • la sédentarité : c’est aussi l’un des ennemis de nos artères en contribuant à la survenue ou à l’aggravation de plusieurs facteurs de risque (hypertension artérielle, diabète, surpoids, hypercholestérolémie…).

Les facteurs de risque ne s’additionnent pas, ils se potentialisent, c’est-à-dire qu’ils s’aggravent l’un l’autre. Ainsi, l’association de plusieurs facteurs de risque, même de faible intensité, peut entraîner un risque très élevé d’être atteint d’une maladie cardiovasculaire. Par exemple, si vous avez une tension artérielle modérée, une petite intolérance au sucre, un cholestérol moyennement élevé et que vous êtes un petit fumeur, vous êtes beaucoup plus « à risque » que celui qui aura un cholestérol très élevé isolément.

Prévention et patient cardiaque – Interview du Professeur Beaune

Source : http://www.fedecardio.org du 1er mars 2014

L’importance d’une activité physique

L’activité physique est toute dépense musculaire qui demande une dépense énergétique. Il est nécessaire de distinguer trois genre d’activité physique : la domestique, la professionnelle et celle qui correspond au domaine du sport et loisir.

Pour chacune il faut mesurer l’intensité, la durée et la périodicité. La recommandation de l’Organisation Nationale de la Santé est de 30 minutes de marche par jour (la journée peut être fractionnée en plusieurs minutes dans un premier temps).
Pour autant, cette activité est conseillée et doit démarrer très progressivement car les efforts doivent être réalisés de manière quotidienne. Elle doit donc être adaptée et personnalisée à l’état de santé de chacun et le plaisir doit être présent.  Il faut commencer doucement et refuser toute forme de compétition.

La bonne allure de marche peut se mesurer ainsi : pouvoir parler mais non chanter. Le cardio fréquencemètre peut être utilisé mais ne doit pas devenir une obsession. Il est nécessaire de rompre la monotonie et de ce fait varier l’intensité de l’effort et d’alterner des  exercices différents et des étirements.

En ce qui concerne la motivation il faut sortir de la routine sport égal santé, c’est du loisir adapté que ce soit de manière individuelle ou collective. C’est d’ailleurs plus ludique entre amis dans des associations, des clubs de marche ou de randonnées pédestres. Dans ce dernier sport, n’oubliez pas les bâtons de marche pour vous aider.

Une hydratation et une alimentation équilibrée doivent être privilégiées.

Source : Extrait de l’Assemblée Générale du CAPCV du 15 Février 2014

 

RETROUVEZ L'ASSOCIATION :

MENTIONS LÉGALES CONTACT

Page Facebook

Suivre sur Twitter

Copyright © www.amoc-asso.com - Réalisation : bvmcommunication  - Optimisation et développement : Reg Agency Reg Agency -  Tous droits réservés - Connexion