Conseils pratiques

Objectif cinq fruits et légumes

Apportant des vitamines, des minéraux, des antioxydants, des fibres, ils sont surtout faibles en matière grasse et permettent d’arriver facilement à satiété, évitant les tendances au grignotage.

On peut les consommer frais, surgelés ou en conserve tout en prenant soin, dans ce dernier cas, de bien les rincer afin d’éliminer les excédents de sel et de sucre (préférez les conserves de fruits au naturel plutôt qu’avec du sucre ajouté). Consommer les fruits et légumes frais en saison permet d’en réduire le coût.

Cinq portions de fruits et légumes par jour sont un objectif simple à atteindre. Une portion équivaut à environ 80 g ou une poignée (de cerises, de haricots, etc.) ou encore un fruit ou légume de taille normale (une pomme, une poire, une carotte, une tomate, etc.). N’oubliez pas non plus les fruits séchés (raisins, abricots, etc.) cette fois-ci en plus petite quantité pour une portion.

Pour y arriver :

  • préparez à l’avance légumes cuits ou crus qui seront ainsi rapidement disponibles pour vos repas ; l’assiette idéale devrait comporter une moitié de légumes ou de fruits, ou un mélange des deux,
  • consommez  un fruit au moment de votre petit-déjeuner, un autre à quatre heures en lieu et place d’une barre coupe-faim ou d’un gâteau, qui augmentent souvent la fringale,
  • prenez l’habitude de manger en entrée crudités ou soupes qui sont une bonne façon d’atteindre l’objectif.

Source : http://www.fedecardio.org du 11 Mars 2014

Cinq fruits et légumes à consommer en mars

Pamplemousse, pomme ou salsifi : découvrez notre sélection de fruits et légumes à mettre dans son assiette au mois de mars pour être en bonne santé.

Avec 322 kcals pour 1 fruit, l’avocat est très bon pour la santé et en particulier pour le cœur. Les matières grasses qu’il contient sont en fait des « bons » gras appelés acides gras monoinsaturés. Ces acides gras contribuent à diminuer le taux de « mauvais » cholestérol (LDL) sans pour autant faire diminuer le cholestérol HDL qui lui est bénéfique pour la santé. Grâce à sa teneur en vitamine B6 également appelée pyridoxine, l’avocat aide à la transformation du glycogène en glucose ce qui contribue au bon fonctionnement du système immunitaire en fournissant l’énergie nécessaire à l’organisme.Excellente source de fibres alimentaires, l’avocat aiderait aussi à lutter contre le cancer du côlon, préviendrait la constipation et permettrait de mieux contrôler le diabète de type 2.

Source : www.passeportsante.net du 6 Mars 2014

 

Rester en bonne santé

Les maladies cardio-vasculaires, en particulier l’atteinte des artères coronaires à l’origine de l’angine de poitrine et de l’infarctus du myocarde, sont favorisées par un certain nombre de facteurs de risque. Hormis l’hérédité, le sexe et l’âge, les principaux facteurs de risque cardiovasculaire sont modifiables :

  • le tabagisme : presque toutes les personnes faisant un infarctus avant 45 ans sont des fumeurs. Entre 30 et 70 ans, 4 décès cardiovasculaires sur 10 sont dus au tabagisme,
  • une élévation permanente de la tension artérielle ou hypertension artérielle (HTA),
  • le diabète, qui se définit par un excès de sucre dans le sang,
  • L’excès de cholestérol (ou hypercholestérolémie) : une élévation du taux des graisses du LDL-cholestérol dans le sang représente un facteur de risque déterminant. Un HDL-cholestérol bas est également un facteur de risque,
  • l’excès de poids ou l’obésité : la valeur du tour de taille comporte en elle-même une bonne valeur indicative d’un risque vasculaire. Il faut être vigilant si le tour de taille est ≥ 88 cm chez la femme et ≥ 102 cm chez l’homme,
  • la sédentarité : c’est aussi l’un des ennemis de nos artères en contribuant à la survenue ou à l’aggravation de plusieurs facteurs de risque (hypertension artérielle, diabète, surpoids, hypercholestérolémie…).

Les facteurs de risque ne s’additionnent pas, ils se potentialisent, c’est-à-dire qu’ils s’aggravent l’un l’autre. Ainsi, l’association de plusieurs facteurs de risque, même de faible intensité, peut entraîner un risque très élevé d’être atteint d’une maladie cardiovasculaire. Par exemple, si vous avez une tension artérielle modérée, une petite intolérance au sucre, un cholestérol moyennement élevé et que vous êtes un petit fumeur, vous êtes beaucoup plus « à risque » que celui qui aura un cholestérol très élevé isolément.

Prévention et patient cardiaque – Interview du Professeur Beaune

Source : http://www.fedecardio.org du 1er mars 2014

RETROUVEZ L'ASSOCIATION :

MENTIONS LÉGALES CONTACT

Page Facebook

Suivre sur Twitter

Copyright © www.amoc-asso.com - Réalisation : bvmcommunication  - Optimisation et développement : Reg Agency Reg Agency -  Tous droits réservés - Connexion