S’initier aux gestes qui sauvent

L’arrêt cardiaque est dû à un trouble du rythme cardiaque, mortel en quelques minutes en l’absence de prise en charge. Une intervention rapide peut faire repartir le cœur et éviter de lourdes séquelles.

gestes01

En présence d’un arrêt cardiaque, quelques gestes simples peuvent permettre d’augmenter les chances de survie : ce sont les gestes qui sauvent, véritable chaîne de survie à déclencher au plus vite : 1 minute gagnée, c’est 10 % de chances de survie en plus.

S’initier aux gestes qui sauvent, c’est d’abord reconnaître l’arrêt cardiaque quand il se produit, puis agir avec rapidité afin que la personne soit le plus vite prise en charge médicalement. Sécuriser la zone, identifier les symptômes l’affectant, prévenir les secours, commencer à pratiquer un massage cardiaque et, éventuellement si un DAE est disponible dans la zone, défibriller le cœur.

Massages cardiaques ALPTIS - 2012

Pendant ces quelques minutes, il ne faut pas paniquer et savoir exactement quoi faire. Et pour cela, avoir reçu une formation aux gestes qui sauvent avec des professionnels du secourisme vous rendra plus efficace et sûr de vous. De plus, se former est relativement peu contraignant… quelques heures suffisent (renouvelées régulièrement) pour apprendre les trois gestes qui peuvent sauver une vie : appeler le 15 (le Samu), faire le massage cardiaque et utiliser un défibrillateur.

L’Association réalise de nombreuses sessions de formation au sein de la région Aquitaine : contactez nous !

Source : Fédération Française de Cardiologie du 17 Février 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RETROUVEZ L'ASSOCIATION :

MENTIONS LÉGALES CONTACT

Page Facebook

Suivre sur Twitter

Copyright © www.amoc-asso.com - Réalisation : bvmcommunication  - Optimisation et développement : Reg Agency Reg Agency -  Tous droits réservés - Connexion