Cœur artificiel : Carmat confirme une seconde implantation

Deux des quatre patients sur lesquels il est prévu d’essayer cette prothèse l’ont déjà reçue. Nous pensons fort à à ces personnes porteuses d’espoir !

Un deuxième cœur artificiel a bien été implanté par la société Carmat. Le lundi 10 septembre, le groupe a confirmé cette information qui avait déjà été diffusée dans plusieurs médias la semaine dernière. Il remercie « les équipes expérimentées du CHU de Nantes » (Loire-Atlantique), où a eu lieu l’opération ainsi que « les équipes cliniques de nos centres investigateurs ». Aucun résultat de l’opération ne sera donné avant le fin de l’essai en cours sur le patient qui vient de recevoir la prothèse.
Carmat précise « avoir accompli la moitié de l’essai de faisabilité » de la bioprothèse. Cela signifie que deux des quatre patients sur lesquels il est prévu d’essayer cette prothèse l’ont déjà reçue. Le premier, Claude Dany, 76 ans, était décédé 75 jours après l’installation de la prothèse cardiaque dans son corps. Une défaillance technique avait été mise en avant comme explication au décès survenu le 2 mars.

Une opération réalisée il y a plus d’un mois
La société Carmat avait annoncé qu’elle maintenait son programme d’essais comprenant quatre patients « au pronostic vital engagé à brève échéance ». Elle avait annoncé le 16 juillet avoir été autorisée à reprendre les essais de son cœur artificiel. Pour ces premiers essais, Carmat considère que l’opération est un succès si le patient survit pendant 30 jours et s’il récupère une utilisation « fonctionnelle des organes vitaux ». Il reste deux patients à sélectionner pour de futurs essais.
Le cœur artificiel Carmat vise à remplacer définitivement un cœur défaillant. Sa particularité est qu’il est recouvert à l’intérieur de « biomatériaux » qui proviennent de tissus animaux. Son poids de 900 grammes le réserve pour l’instant à des gens d’une certaine corpulence. Son prix est par ailleurs très élevé, estimé par les analystes entre 140 000 € et 180 000 € alors qu’une transplantation classique coûte        250 000 € en France. La Bourse a en tout cas salué ce nouvel essai. Après avoir gagné plus de 3% peu après l’ouverture, le titre de Carmat était stable ce lundi à 89,69 € vers 11 heures, après avoir progressé vendredi dernier d’environ 10% à la suite des rumeurs sur une nouvelle opération.
Cette opération a eu lieu il y a plus d’un mois, le 5 août, annonce la ministre de la Santé, Marisol Touraine, dans un communiqué. « Cette intervention confirme que la transplantation cardiaque entre dans une nouvelle ère, grâce à l’engagement et au talent des chercheurs et à l’esprit d’entrepreneur des médecins français ». Elle précise en outre que l’intervention s’est déroulée « dans de bonnes conditions » et qu’elle a été conduite par le Pr Daniel Duveau et son équipe, en collaboration avec le Pr Christian Latrémouille, qui avait réalisé la première implantation d’un coeur Carmat en décembre 2013, et en présence du Pr Alain Carpentier, l’inventeur de la prothèse et cofondateur de la société Carmat.

Source : http://www.leparisien.fr le 8 Septembre 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RETROUVEZ L'ASSOCIATION :

MENTIONS LÉGALES CONTACT

Page Facebook

Suivre sur Twitter

Copyright © www.amoc-asso.com - Réalisation : bvmcommunication  - Optimisation et développement : Reg Agency Reg Agency -  Tous droits réservés - Connexion