Technologie / Recherche / Média

Une pile autonome qui mime le fonctionnement des celllules

Cocorico ! Une équipe de recherche de l’université Joseph-Fourier à Grenoble, dirigée par le médecin et mathématicien Philippe Cinquin et le bio-électrochimiste Serge Cosnier, vient d’être retenue par l’Office européen des brevets pour la finale du Prix de l’inventeur européen 2014 dans la catégorie « Recherche ».

D’autres chercheurs grenoblois travaillent également à un pacemaker autonome, qui sera pour sa part alimenté en l’énergie par les mouvements du corps et du cœur du malade.

Leur idée géniale, brevetée en 2010 : une pile miniature et implantable qui produit de l’énergie… en exploitant le glucose présent dans notre sang. « Nous récupérons l’énergie du corps humain d’une manière très semblable à celle de la nature », explique Philippe Cinquin.

« [Dans notre organisme], les cellules transfèrent les électrons [des molécules] de glucose vers l’oxygène, et cela produit de l’énergie. C’est exactement ce que nous faisons dans notre biopile à glucose… si ce n’est que nous sommes moins performants que la nature ! »

En laboratoire, ce dispositif parvient à générer une puissance de 1 watt par cm2 en contact avec le milieu externe, « ce qui est suffisant pour alimenter un stimulateur cardiaque conventionnel », selon ses créateurs.

La pile produit de l’énergie tant que du glucose est présent dans son environnement immédiat. Pour éviter que des protéines ne se déposent à la surface de la pile – et n’entraînent, à terme, l’interruption de son fonctionnement – les chercheurs l’ont recouvert d’un composé uniquement perméable au glucose et à l’oxygène, et sur lequel aucune molécule ne peut avoir prise.

Le Prix de l’inventeur européen sera décerné le 17 juin prochain à Berlin.

 

Source : www.allodocteurs.fr du 1er Mai 2014

Ad Scientiam connecte les patients suivis

« Nous pouvons faire du télé suivi en temps réel d’un patient atteint d’insuffisance cardiaque », promet Benjamin Pitrat, le directeur médical de la société Ad Scientiam. Il lui suffit de quelques clics sur une application pour transmettre à son médecin ses données physiologiques, codées et cryptées, recueillies notamment grâce aux objets connectés (balance, tensiomètre) dialoguant avec le smartphone.

Mais la plate-forme logicielle d’Ad Scientiam est surtout destinée aux essais cliniques en ambulatoire. « Il ne s’agit pas ici de big data, mais plutôt de ‘smart data’ avec un recueil de données très ciblées », précise Benjamin Pitrat, qui discute de ce projet depuis sept ans avec Liouma Tokitsu, ingénieur informaticien de l’Epita et PDG de la start-up créée en septembre 2013 sur fonds propre. En parallèle, Benjamin Pitrat a obtenu quatre spécialités (gériatrie, nutrition, addictologie et psychiatrie), plus un master en santé publique de l’EHESP.

Désormais, ce médecin généraliste exerce à mi-temps à l’hôpital Robert Debré. L’entreprise a recruté six personnes, dont Jean-Pierre Lehner, ancien « chief medical officer » et senior VP de Sanofi. Après une première collaboration avec une équipe de spécialistes de la maladie de Parkinson de l’Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM), ils ont multiplié les études avec les équipes de recherche de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière où la jeune société a choisi de s’implanter. Elle est incubée dans la pépinière flambant neuve de l’ICM.

Et si la société a déjà signé ses premiers contrats payant avec l’AP-HP, elle vise à moyen terme l’industrie pharmaceutique. Son outil pourra être utilisé dans le cadre des études de pharmaco-épidémiologie où les « données en vie réelle » ont une place centrale.

Cette application très innovante permet aux patients intégrés dans des protocoles d’études cliniques d’être suivis quotidiennement grâce à des données horodatées, géolocalisées et en temps réel qui fournissent aux médecins des informations plus pertinentes que des carnets papier peu fiables.

Source http://www.usine-digitale.fr/ du 26 Avril 2014

 

RETROUVEZ L'ASSOCIATION :

MENTIONS LÉGALES CONTACT

Page Facebook

Suivre sur Twitter

Copyright © www.amoc-asso.com - Réalisation : bvmcommunication  - Optimisation et développement : Reg Agency Reg Agency -  Tous droits réservés - Connexion